Bernard ArnaultL’hebdomadaire Challenges vient de publier son traditionnel classement des fortunes françaises. Je me suis amusée à regarder comment étaient classés les propriétaires de maisons de Champagne, et j’en ai trouvé 17 sur les 500 premières fortunes de France. Pas mal.

Sans surprise, c’est Bernard Arnault qui se classe 1er ici, et qui est second du classement de Challenges derrière la famille Mulliez qui détient le groupe Auchan. Le groupe LVMH qu’il possède et préside, possède quelques beaux joyaux de Champagne comme Veuve Clicquot, Moët & Chandon, Krug ou Ruinart. Il faut tout de même noter que sa fortune, estimée à 18,3 milliards d’euros est en baisse de 18%, essentiellement à cause des baisses de l’action LVMH et de l’action Carrefour dont il est un récent actionnaire.
C’est ensuite au 30ème rang du classement de Challenges qu’il faut regarder pour trouver notre second. Il s’agit de Patrick Ricard et de sa famille , qui détient une part du groupe Pernod Ricard. Une participation évaluée à 1,66 milliards d’euros. Le groupe Pernod-Ricard possède notamment Perrier-Jouët et Mumm.
La famille Hennessy, Chandon-Moët, pèse elle 883 millions d’euros, grâce à sa participation dans LVMH, une participation dont la valeur a baissé cette année. Elle se classe 49e.
A la 88eme place, on trouve Jean-Jacques Frey qui possède la Compagnie Financière Frey, société qui vaut 426 millions d’euros et qui a notamment possédé la maison Ayala avant de la revendre à Bollinger. Jean-Jacques Frey a bâti une partie de sa fortune sur l’achat et la vente de maisons de champagne.
Toujours dans le top 100, on trouve à la 94e place Jean-Claude Rouzaud qui possède la maison Roederer, dont la valeur est de 400 millions d’euros. Roederer réalise un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros. La valeur de cette maison a augmenté au cours des 12 derniers mois.
A la 124e position, se place la Famille de Nonancourt, propriétaire de 56% de la maison Laurent-Perrier (dont dépendent aussi Salon et Delamotte) qui réalise un CA de 249 millions d’euros. Cette participation est estimée à 334 millions d’euros.
A la 160e place, arrive Pierre-Emmanuel Taittinger, nouvel entrant dans ce classement. Il a racheté 41% de la maison Taittinger que sa famille avait vendu à un fond de placements américain. Cette participation pèse 240 millions d’euros.
C’est Paul-François Vranken qui clos le Top 200 avec une 175e position dans le classement Challenges. Il possède 70% du groupe qu’il a fondé (Vranken, Heidsieck Monopole, Charles Lafitte…), ce qui valorise sa fortune à 210 millions d’euros.
A la 213e place, on trouve Alain Thiénot, à la tête du groupe éponyme, qui possède notamment le Champagne Canard-Duchêne et une activité de distribution de vins de Bordeaux et qui réalise un CA de 234 millions d’euros. Sa fortune est estimée à 175 millions d’euros.
Juste derrière arrive Bruno Paillard, qui dirige le Groupe Boizel Chanoine (Lanson…) dont le CA est de 359 millions d’euros. Sa participation est estimée à 165 millions d’euros.
La famille Bollinger se classe une place derrière Bruno Paillard avec un patrimoine de 160 millions d’euros.
A la 257e place, se classe Pierre Cointreau, qui posséde 7% du groupe Cointreau (CA : 818 millions d’euros) dont dépendent Piper-Heidsieck et Charles Heidsieck. 7% qui valent environ 130 millions d’euros.
On fait un saut de presque 100 places pour trouver les suivants puisque Carole Duval-Leroy et Luc Montaudon sont classés à la même place par Challenges : 349e. Carole Duval-Leroy dirige un groupe qui produit 5,5 millions de bouteilles. Quant à Luc Montaudon, la maison de champagne qui porte son nom possède 45 ha de vignes. Leur fortune respective est évaluée à 90 millions d’euros.
A la 372e place, Challenges classe Philippe Baijot qui détient 22% du groupe Boizel Chanoine, et dont la fortune est de 84 millions d’euros.
Un peu plus loin (391e) arrivent Christian Pol Roger et Christian de Billy, les héritiers de la maison Pol Roger (dont le vignoble s’étend sur 82 hectares) en détiennent encore 67%, une participation qui vaut 75 millions d’euros.
Enfin, c’est la famille Roques-Boizel qui clos ce classement, avec ses 18% du groupe Boizel Chanoine, 18% qui valent environ 67 millions d’euros et lui vaut la 442e place du classement Challenges.