VertuzeDécidemment, après mon post d’hier sur la sucette au champagne, je suis tombée ce matin sur un article présentant une nouvelle marque de Champagne : Vertuze. Le nom m’a immédiatement fait penser au village de Vertus dans la Marne, et je me suis donc logiquement dit que cette cuvée devait être élaborée avec des raisins provenant de ce terroir. Mais j’étais loin du compte. Il s’agit en fait d’un Champagne conçu par la maison Cuillier Père et Fils, installée à Saint Thierry.

Quand je dis conçu, je parle du vin, parce que pour tout le reste, c’est au Etats-Unis et en Russie que ça se passe. C’est la société BevMarketing Group, basée à Los Angeles et spécialisée dans la marketing des spiritueux et notamment de la vodka, qui est à l’origine de la création de cette marque, qu’elle a d’emblée décidée de positionner dans un segment très haut de gamme puisque la bouteille sera vendue 200 dollars (environ 140 euros). C’est une agence russe DDC Creative Lab (Saint-Pétersbourg) qui s’est chargée de créer l’habillage de la cuvée Vertuze, un choix moins surprenant qu’il n’y parait puisque le patron de BevMarketing Group a fait ses études en Russie, et a longtemps travaillé dans le domaine de la vodka.

Selon DDC Creative Lab, l’habillage de la bouteille serait inspiré de l’époque napoléonienne. Pour le reste, peu d’infos sur ce Champagne si ce n’est qu’il devrait s’agir d’un millésimé et qu’il sera distribuée fin 2009 en Europe et aux Etats-Unis. On ne sait rien sur l’assemblage et les raisins, même si on peut se douter qu’ils ne doivent pas être très éloignés de ce que propose la maison Cuillier Père et Fils dont je dois avouer que je ne connais pas leurs cuvées, et qui ne propose pas de millésimes.

Vertuze2Une seule chose m’intrigue : sur l’étiquette de la cuvée Vertuze il est indiqué Vintage 1979. Si c’était bien le cas, alors le prix paraitrait presque raisonnable… Sans préjuger aucunement des qualités de ce Champagne, que je n’ai pas goûté, j’ai peur qu’il s’agisse une nouvelle fois d’une pure entreprise de marketing, dont le but n’est autre que de vendre très cher, grâce à un habillage et une communication soignés, un Champagne probablement « classique » et dont la valeur intrinsèque est probablement inférieure à 200 dollars. Mais ce cas de figure, qui est loin d’être le premier du genre, est certainement lié à l’ambiguïté du « produit » champagne, qui balance entre produit de luxe et produit grand public. En France par exemple, quel autre produit de luxe peut se targuer d’être acheté par quasiment un consommateur sur deux ?

Contactez-nous

Conseils sur mesure
du lundi au vendredi

Livraison 24h

A partir de 7,99 € en France
et 12,99 € en Europe

Livraison en Relais Colis
offerte dès 180 €

Voir les frais de port

Paiement sécurisé

Carte Visa et MasterCard
Virement bancaire

NOUVEAU
Enregistrez votre carte bancaire
pour des achats en un clic !