Comme chaque année à pareille époque, les Champagnes de Vignerons organisaient une dégustation avec une sélection d’une vingtaine de récoltant-manipulants venus de toute la Champagne. Une dégustation qui se déroulait cette année dans le somptueux cadre des Invalides. Vingt vignerons avaient été sélectionnés pour présenter chacun 3 cuvées. Trois cuvées sélectionnées par les Champagnes de Vignerons afin de refléter les divers facettes du terroir champenois et les multiples styles du Champagne.

La cuisine d’Akrame Benallal

Cette année, pour mettre en valeur la capacité des champagnes à escorter un repas et à résonner parfaitement sur des plats raffinés, les Champagnes de Vignerons s’étaient adjoints les services d’Akrame Benallal, certainement l’un des chefs les plus talentueux et les plus créatifs du moment. Le jeune homme s’est notamment taillé une belle réputation en imaginant de marier le Cabillaud à la vanille et aux Mara des bois au poivre noir ou en réalisant des Iles flottantes aux champignons de Paris. Ce sont donc quelques unes de ces créations qui ont balisé la soirée et rassasié les nombreux journalistes venus pour l’événement.

Honneur aux Blanc de Blancs

Pour ma part, j’ai débuté ma dégustation par la gamme de la coopérative De Saint Gall, gamme que je connaissais déjà plutôt bien. Constituée uniquement de blanc de blancs, les cuvées présentées se distinguaient par une belle minéralité, et une grande fraicheur. J’ai beaucoup aimé l’Extra Brut 1er Cru et son élégante minéralité. Le millésime 2005, sa puissance et son expressivité m’ont aussi plu. Ceci étant, je l’ai trouvé légèrement trop dosé, tout comme le Blanc de Blancs 1er Cru 2005.
Je suis ensuite passé sur le stand de la maison Gimonnet-Gonet qui fut mon coup de cœur de la soirée. Le Brut Or, constitué à 75% de chardonnay venant du terroir de Cramant est remarquable. C’est une cuvée ronde, élégante, minérale, un vrai bonheur de fraicheur et de finesse. C’est ensuite le Carat du Mesnil, un blanc de blancs élaboré… comme son nom l’indique… uniquement à partir de chardonnay venant du terroir du Mesnil sur Oger. Les chardonnays du Mesnil sont certainement ceux qui demandent le plus de patience, leur vieillissement est très lent, mais cette patience est récompensée par une finesse et une expressivité extraordinaire. Le Carat du Mesnil est la cuvée de prestige de la maison, produite à seulement 2500 exemplaires. Un vrai joyau.

Les Bruts Natures s’imposent

C’est ensuite les cuvées de la maison Duménil que j’ai pu découvrir. C’est tout d’abord le Brut Nature qui est venu étaler sa classe et sa finesse. Un champagne très maitrisé, qui évite l’écueil de certains champagne non dosé qui sont très droit, presque astringent. Ici, grâce à la présence de 50% de vin de réserve, on a un champagne qui conserve une belle ronde, de la profondeur et une palette large. L’Amour de cuvée, un blanc de noirs est également réussi, même si je lui ai trouvé moins de personnalité.
J’ai conclu ce beau moment par les cuvées signées Lionel Carreau. Située sur la Côte des Bar, cette exploitation propose une cuvée originale : la cuvée Préembulles. Il s’agit d’un brut sans année qui a l’originalité d’avoir dans son assemblage 15% de pinot blanc, un des 4 cépages oubliés de Champagne. A la dégustation, j’ai trouvé à ce champagne une vraie singularité, une fraicheur et une vivacité étonnante. Une cuvée qui prouve que ces cépages ont toute leur place dans l’appellation.
Un magnifique instant, sublimé par l’habile cuisine d’Akrame Benallal et ses mariage de saveurs étonnants et détonants. Une soirée au cours de laquelle j’ai croisé d’autres bulles encore, des maisons et des cuvées que j’aurai certainement l’occasion d’évoquer dans un autre post.

Contactez-nous

Conseils sur mesure
du lundi au vendredi

Livraison 24h

A partir de 7,99 € en France
et 12,99 € en Europe

Livraison en Relais Colis
offerte dès 180 €

Voir les frais de port

Paiement sécurisé

Carte Visa et MasterCard
Virement bancaire

NOUVEAU
Enregistrez votre carte bancaire
pour des achats en un clic !