Accueil » Dégustation » Henriot met le blanc en carafe

DEGUSTATION

Henriot met le blanc en carafe

par Marie | 13 Déc 2012 | 0 commentaires

Si le passage en carafe n’est pas une nouveauté en Champagne, la maison de champagne Henriot a décidé de pousser cette technique et d’en expliquer les avantages à ses clients. Henriot a ainsi imaginé un beau coffret associant une carafe au Blanc de Blancs, l’une des cuvées les plus reconnues de la maison. Une cuvée choisie pour sa faculté à s’ouvrir et à s’épanouir lors du passage en carafe. Un passage très rapide, comptez à peine quelques minutes, afin que le champagne ne se réchauffe pas trop et qu’il conserve une belle effervescence.

 

Le Blanc de Blancs transformé

Le passage en carafe offre un second visage au Blanc de Blancs Henriot. Il dévoile de nouveaux arômes, plus discrets, plus subtils, avec notamment des notes pâtissières et une touche épicée. La texture du vin change également, avec un champagne plus soyeux. Une sublimation que l’on doit au passage en carafe donc, mais aussi à la carafe elle-même dont la forme impacte le contact entre l’air et le champagne. Celle contenue dans la sphère Henriot a été choisie par Laurent Fresnet, le chef de cave de la maison. Elle possède un col long qui lui permet d’éviter les pertes d’effervescence. Sa forme ronde limite le contact avec l’air et donc l’oxydation. Sa contenance large permet d’éviter un réchauffement trop rapide du champagne. Le livret présent dans le coffret préconise d’ailleurs de passer la carafe au préalable au réfrigérateur afin de la refroidir. La carafe et la bouteille de Blanc de Blancs Henriot sont présentées dans un superbe coffret réalisé à la main, en bois blond et en bois laqué, produit en édition limitée.

3 millésimes, 3 interprétations, 1 style Henriot

 

 

 

 

 

 

 

Henriot profite aussi des fêtes de fin d’année pour proposer trois magnums exceptionnels. Laurent Fresnet, le chef de cave de la maison, a sélectionné trois rosés millésimés à fois très représentatifs du style maison, mais aussi très différents puisque les années 1988, 1989, 1990 ont signé des vins très contrastés et singuliers. La Maison Henriot a ensuite donné carte blanche à Anne-Laure Sacristie, Richard Fauguet et « le Gentil Garçon », les lauréats 2009, 2010, 2011 du Prix Champagne Henriot du Catalogue d’Artiste pour imaginer un habillage hors norme pour chacune des ces trois cuvées elles-mêmes hors normes. Trois magnums singuliers et exceptionnels avec un 1988 sur des notes patinées, un 1989 plus gourmand et un 1990 plus vineux. Trois rosés millésimés remarquables également par leur fraîcheur et leur vivacité qui trouveront à n’en pas douter une belle résonnance sur les tables de fête.

- Le coffret Carafe est disponible sur demande auprès de la maison
- Les Rosé millésimés sont disponibles au prix unitaire de 220€

Contactez-nous

Conseils sur mesure
du lundi au vendredi

Livraison 24h

A partir de 7,99 € en France
et 12,99 € en Europe

Livraison en Relais Colis
offerte dès 180 €

Voir les frais de port

Paiement sécurisé

Carte Visa et MasterCard
Virement bancaire

NOUVEAU
Enregistrez votre carte bancaire
pour des achats en un clic !