Elu meilleur caviste Gault & Millau Livraison 24H Un conseil ? 09 75 18 60 26

Rendez-vous en terroirs (in)connus

par | Mai 25, 2021 | Reportage | 0 commentaires

Forte de ses 34 000 hectares, divisés en quelques 280 000 parcelles, la Champagne est une AOC pleine de nuances et de subtilités. En République des Bulles, les virtuoses médiatisés flirtent avec des districts plus ombragés. Des « banlieues » excentrées, souvent mal cartographiées, voire carrément oubliées qui en ont pourtant aussi sous le pied. Cette semaine, Plus de Bulles, vous offre un petit tour d’horizon de ces grands terroirs, connus et méconnus, qui font la splendeur de la Champagne.

Le Big 4

Impossible de passer à côté du Big 4 champenois tant leurs vins sont canons !

La Montagne de Reims

Située entre Reims et Épernay, sur un plateau forestier, la Montagne de Reims est bordée au nord, au sud et à l’est par des coteaux de vignes. C’est la région qui comporte le plus de villages classés Grand Cru. Là-bas, le sous-sol est calcaire et crayeux, le climat tempéré. Le combo idéal pour les Pinots Noirs qui y règnent en maître. Les Champagnes sont puissants, vineux, fruité et racés.
La sélection de Plus de Bulles : Hugues Godmé, Pierre Paillard, Georges Remy

La Côte des Blancs

Située entre Epernay et Vertus, la Côte des Blancs s’étend sur une vingtaine de kilomètres. Les vignes alternent avec la forêt du Mesnil, d’Oger et de la montagne d’Avize. Dans ce vignoble très homogène et protégé des vents d’ouest, 95% des surfaces de vignes sont dédiées au Chardonnay. Un village fait toutefois de la résistance : Vertus et ses Pinot Noirs. Les Champagnes de la région sont réputés pour être fins, frais et doté d’une belle minéralité.
La sélection de Plus de Bulles : Pierre Gimonnet, Diebolt-Vallois, Delphine Cazals

La Côte des Bar

Située dans la partie sud de l’aire de production, aux frontières de la Bourgogne, la Côte des Bar (qui signifie sommet en celte) est une mosaïque de parcelles entrecoupées de vallées verdoyantes, de forêts et de terres agricoles. Dans cette région, les terres sont rocailleuses et propices à l’épanouissement des Pinots. Frappé par de fortes gelées, le village de Saulcy a par exemple été affectueusement baptisé la « Petite Sibérie » par certains de ses vignerons. Les Champagnes aubois sont généralement puissants, ronds et complexes.
D’ailleurs, avez-vous déjà entendu parler du Rosé des Riceys ? Devenu une AOC à part entière en 1947, ce vin tranquille est unique en son genre. Exclusivement produit avec les raisins de cette commune, ce 100% Pinot Noir est à la fois fougueux et délicat. Ses notes complexes avaient à l’époque déjà fait succomber notre Roi Soleil.
La sélection de Plus de Bulles : Jérôme Coessens, Fleury, Vouette et Sorbée

La Vallée de la Marne

Située entre Epernay à l’est et Montreuil-Aux-Lions à l’ouest, la Vallée de la Marne longe la Marne jusqu’au bassin Parisien. Très marquée par des microclimats, cette région possède un seul village classé Grand Cru : Aÿ. A l’est, les sols sont crayeux pour le plus grand plaisir des Pinots Noirs tandis qu’à l’ouest, le Meunier s’impose sur des sols plus gras et plus argilo-calcaires. Les vins de cette région sont généralement corsés avec une fraîcheur très singulière.
La sélection de Plus de Bulles : Fabrice Pouillon, Marc Hébrart, Tarlant

Les challengers

Breaking news pour certains, évidence pour d’autres : non la Champagne ne se limite pas à ces 4 zones viticoles ! D’autres, méconnues du grand public et parfois même de certains professionnels, valent également le détour.

Les Coteaux Vitryats

Abandonné suite à l’invasion phylloxérique, ce vignoble a su depuis les années 60 renaître de ses cendres. Localisés sur la Côte de Champagne, les coteaux vitryats sont formés par une quinzaine de villages viticoles. Dans cette région, qui représente 1,4% de l’AOC Champagne, le paysage oscille entre étangs, cultures, prairies et vignobles. Le sol crayeux et marneux de ce terroir, majoritairement planté en Chardonnay, livre des vins aux notes d’agrumes, de fleurs et de fruits exotiques.

Côte de Sézanne

Souvent considéré comme une extension de la Côte des Blancs, le Sézannais est lui aussi un phénix champenois qui a subi le même sort que les Coteaux Vitryats.
De par les forêts, les marécages et les étangs alentours, ce secteur fait partie de la « Champagne humide ». Dans cette région, les vignes sont plantées par intermittence sur des coteaux aux pentes douces et sur un sol majoritairement crayeux qui date de l’ère du Crétacée. Certaines parcelles ont des sols argileux ou parfois composés de silex. Sur ce terroir exposé plein Sud, Pinots Noirs et Chardonnays se sentent parfaitement à leur aise. En 2019, un Champagne du Sézannais a d’ailleurs réussi à conquérir le cœur de l’Élysée.

La Vallée de l’Ardre et le Massif de Saint Thierry

Coupées par les rivières de l’Ardre et de la Vesle, ces deux zones viticoles regroupent les vignobles du Tardenois et du massif de Saint Thierry.

La Vallée de l’Ardre

Une vingtaine de communes forment ce vignoble morcelé fréquemment exposé aux gelées printanières. Les sols argilo-calcaires et argilo-marneux sont propices à l’épanouissement du Pinot Meunier (75% de l’encépagement). Certaines Maisons à l’instar du Champagne Salmon en ont fait leur cépage phare. Plus résistant aux aléas climatiques, il débourre en effet plus tardivement que les autres cépages.

Le Massif de Saint Thierry

Séparé du vignoble de la Montagne de Reims par la Vesle, le Massif de Saint Thierry s’étend sur 15 villages viticoles. Dans cette région située au nord-ouest de Reims, les pentes douces sont exposées sud/sud-est. Les sols, sableux ou argileux, sont propices à l’épanouissement des Pinots. En résulte des vins expressifs à l’acidité modérée.

Face à cette diversité, comme choisir ? L’Homme et le vin ont un destin commun. Fermez les yeux et laissez-vous simplement guider par ce qui se joue sur votre palais. A partir du moment où le lien est établi, c’est une histoire d’Amour qui commence entre les deux parties.