RM Récoltant-Manipulant 

4 hectares / 35 000 bottleilles par an
23, Rempart du Midi
51190 Avize (Côte des Blancs)

LA MAISON

L'exploitation de la vigne en Champagne par un membre de la famille Fannière remonte à 1860. A cette époque, les vignerons vendaient chaque année au moment de la vendange l'ensemble de leurs raisins aux Maisons de négoce. Ces dernières, qui vendaient la totalité du champagne à travers le monde, ne possédaient que très peu de vignes (c'est d'ailleurs toujours le cas), et étaient obligées de s'approvisionner en raisins chez les petits propriétaires pour fabriquer leur champagne. Les raisins provenant des Grands Crus comme Avize étaient bien sûr les plus recherchés, et servaient souvent à l'élaboration des Cuvées de Prestige. Ce n'est qu'à partir de 1950 que Jean Fannière décide de produire son propre champagne. Le succès suit alors rapidement, grâce à la grande qualité du raisin Chardonnay d'Avize. De quelques milliers de bouteilles pendant les premières années, Jean Fannière vend 10.000 bouteilles de champagne par an en 1965 lorsque sa fille Josette et son gendre Guy Varnier reprennent l'exploitation. L'agrandissement du vignoble dans les villages Grand Cru d'Oger et de Cramant va permettre de développer de nouvelles Cuvées. C'est en 1989 que leur fils Denis Varnier reprend à son tour l'exploitation familiale à la fin de ses études d'œnologie. L'accent est mis sur la continuité des méthodes traditionnelles de travail de la vigne et du vin, alors que la Champagne tend à industrialiser sa production. L'utilisation du vieux pressoir horizontal traditionnel est l'exemple parfait de cet état d'esprit... peut être qu'un jour Pierre-Louis, le fils de Denis, perpétuera-t-il à son tour cette tradition.

DOMAINE

Le domaine de Varnier est petit, mais de qualité, car l’ensemble des 4 hectares est classé Grand Cru à Avize, Oiry et Cramant. Aucun effort n’est épargné pour conserver les vieilles vignes, âgées entre 30 et 50 ans.

"A 5 km au sud d'Epernay commence la mythique Côte des Blancs. Cinq villages classés Grand Cru s'enchaînent alors : Chouilly, Cramant, Avize, Oger et le Mesnil sur Oger. Le sous-sol est entièrement constitué de craie à belemnites (accumulation de fossiles de seiches, la Rolls de la craie champenoise) d'une impressionnante profondeur sur le flan du coteau (parfois 10 mètres). On ne produit que le cépage blanc Chardonnay dans cette contrée, d'où le terme "Blanc de Blancs" (Champagne fait avec des raisins blancs) mentionné sur les étiquettes des bouteilles de Champagne produites dans ces prestigieux villages. Le terroir d'Avize est très restreint : à peine 262 hectares de raisin Chardonnay. Le cœur historique de la Côte des Blancs reste Avize et Cramant, voisins, Grands Crus des origines. Le Chardonnay a commencé à investir ces deux villages aux premiers balbutiements du champagne, surtout pour son aptitude à bien prendre la mousse. Toute la Côte a suivi, quand elle a compris que ce terroir était fait pour ce cépage, tant les vins qui en étaient issus étaient fins et élégants. Le vignoble Varnier-Fannière a été fondé à Avize en 1860 par le grand-père de Jean Fannière. C'est pour nous un honneur que d'exploiter la vigne sur ce terroir unique..." (Denis Varnier)

VINIFICATION

Le pressurage est effectué à la main sur un pressoir vertical traditionnel. Ce type de pressoir est considéré encore aujourd'hui comme le plus qualitatif. Il est aussi pour nous le symbole de la Tradition de notre Maison.

Le pressoir en position relevée. Sa capacité est de 2.000 kg de raisins. On en extraira 1.250 litres de jus de raisin, appelé "moût". C'est en Champagne que l'on écrase le moins les raisins pour en extraire le jus (1,6 kg de raisin pour obtenir 1 litre de jus).

Le chargement à lieu en renversant environ 40 cagettes de raisin de 50 kg. C'est ce que l'on appelle "la pesée" car le poids de raisin dans le pressoir doit être mesuré au kg près avant de commencer à pressurer.

Puis on baisse les deux côtés de la presse et le pressoir commence alors lentement son œuvre. Le jus qui s'écoule de cette première presse s'appelle "la Cuvée". C'est le jus le plus sucré. Le jus coule par gravité dans des cuves se trouvant sous le pressoir : "les belons".

Lorsque le jus cesse de couler, on remonte la presse. Le tas de raisins est alors compressé et a perdu la moitié de son volume.

On reforme alors un petit monticule au centre du pressoir à l'aide d'une fourche dans le but d'écraser à nouveau les raisins. C'est la "retrousse". On effectuera ainsi 3 retrousses pour extraire tout le jus des raisins, puis on videra le pressoir pour écraser de nouveaux raisins fraîchement cueillis.

Le jus de raisin, ou "moût", est placé aussitôt après le pressurage dans de petites cuves inox (ou en résine-epoxy) à l'aide d'une pompe. C'est alors que va commencer la fermentation alcoolique qui est la transformation du jus de raisin en vin : les levures présentes dans le moût vont en effet transformer le sucre du moût en alcool, à raison de 18 grammes de sucre par litre de jus pour obtenir 1° d'alcool.

Cette fermentation durera environ une semaine. Le vin blanc obtenu aura donc une concentration de 11% (ou degré) d'alcool. Il séjournera dans les cuves environ 6 mois, avant la mise en bouteille au printemps et la fameuse prise de mousse champenoise qui s'en suivra. Mais ceci est une autre histoire...

Les vins sont embouteillés tôt. "Je préfère que le vin se développe dans la bouteille plutôt que dans la cuve, j'essaye d'obtenir autant de temps dans la bouteille que possible" dit Varnier.

DEGUSTATION

"Les champagnes Varnier-Fannière sont concentrés et mûrs. Leur richesse est alliée à une minéralité expressive mais toujours dans un bel équilibre réglé avec grande précision. Ils sont virils et énergétiques sans être lourd." - Peter Liem dans Champagneguide.net

Denis Varnier a reçu par 2 fois la plus haute note du Guide Hachette des vins : 3 étoiles + coup de coeur.

En 2004 pour son Brut Grand Cru.

En 2009 pour son ROSE Brut Grand Cru - "Ce champagne Rosé Grand Cru a une robe soutenue et de délicates notes de cerise qui persistent jusqu'en finale. Tout en finesse, frais et long, ce rosé enchentera les apéritifs ensoleillés."

Brut Grand Cru

Un assemblage de différentes années de vendanges. L’âge moyen de son vieillissement en bouteille est d’environ 3 ans. La robe est fraîche, jaune pâle aux reflets de jade. Le nez développe des arômes de citron mêlés à des notes de fruits mûrs, d’abricot et de pomme verte. En bouche, l’attaque est vive, l’équilibre et la finesse du Chardonnay sont omniprésents avec une finale légèrement minérale.

Rosé Brut Grand Cru

Ce champagne Rosé Grand Cru est une cuvée originale, qui allie la finesse du Chardonnay (90%) à la puissance et au fruité du vin rouge de Pinot Noir (10%) du village d’Aÿ, Grand Cru historique de la Champagne. Sa robe est parée d’un rose pâle, alliance d’ambre et de rubis. Le nez est dominé par les fruits rouges frais, la mûre et le cassis. Au palais, l’attaque est vive et fait preuve d’un équilibre parfait, rappelant la forte personnalité du Pinot Noir. Une longue fin de bouche fine et puissante à la fois. Ce Rosé charme et séduit. Il possède ce rare privilège de figurer parmi les champagnes les plus prisés des femmes ! Un champagne idéal pour accompagner tout à la fois, les viandes et les desserts aux fruits rouges.

Cuvée Jean Fannière Orgigine Extra Brut

Cette Cuvée est dédiée à Jean Fannière qui décida, dans les années 50, de ne plus vendre son raisin et de produire son propre champagne. Les vignes Grand Cru utilisées à l'époque servent toujours à produire cette Cuvée, et sont toutes agées de plus de 50 ans. Le dosage en sucre est "extra brut" (seulement 3 g/litre de sucre) et permet d'exprimer toute la minéralité et la finesse de ces terroirs d'Avize, Oger et Cramant, après 4 ans de vieillissement en bouteille.

Cuvée Saint Denis Brut

Le terme Cuvée signifie le premier jus qui s’écoule du pressoir (donc le meilleur). Les raisins sont issus d’une seule parcelle d’Avize âgée de 65 ans : “le Clos du Grand-Père”. Cuvée parée d’une robe or clair aux discrets reflets verts, les bulles sont fines et légères. Le nez est un bouquet d’arômes qui a su évoluer au fil des 5 années de vieillissement dans nos caves. Discrétion des fleurs blanches, soupçon de litchis et de fruits secs, typique des grands Chardonnays. La maturité en bouche est bien là, sous forme de noisette grillée et de viennoiseries, avec une finale minérale bien marquée. Une vieille Cuvée pour les connaisseurs... à l’apéritif ou sur un fois gras.

Grand Vintage 2004 Brut

Exercice de style de notre savoir faire, chaque millésime sublime et exalte la générosité d'une vendange d'exception. Chaque flacon de notre Grand Vintage a été élaboré avec nos plus vieilles parcelles, dont les raisins ont un potentiel aromatique maximal. La robe or pale aux reflets argentés est mis en exergue par un beau tapis de mousse.C’est un nez mature. La praline et les herbes sèches font place à des notes florales. Après une attaque d’une remarquable fraîcheur, la bouche offre une belle amplitude qui s’accroit au fur et à mesure de la dégustation. La finale est longue et marquée par les notes de noisettes. Ce Grand Vintage 2004 est un bel exemple de Chardonnay dont on a su attendre la maturité.