NM Négociant-Manipulant

53 hectares / 1 500 000 bouteilles par an

Rue des Vignes

10200 Urville (Aube)


LA MAISON


Jadis occupé par les moines cisterciens de Clairvaux, le siège de la maison comprend de merveilleuses caves voûtées du XIIe siècle.


Remontant à un passé plus proche, l’arbre généalogique de la famille Drappier prend néanmoins ses racines au XVIIe siècle, à la naissance de Rémy Drappier en 1604 qui devient, comme Nicolas Ruinart, marchand drappier à Reims. Son petit-fils, Nicolas (1669-1724), est procureur de Louis XIV. Il faut attendre 1808 pour que l’un des ancêtres de la maison, François, s’installe à Urville et commence à exploiter un vignoble qui s’étend aujourd’hui sur 53 ha, sans compter une douzaine de contrats associations sur la Côte des Bar, la Montagne de Reims et la Côte des Blancs.


A Urville, au début des années 1930, le vignoble soulève brusquement des discussions passionnées. C’est que le successeur de l’époque, Georges Collot, grand-père maternel de Michel, l’actuel dirigeant de la maison, est le premier à décider de planter du Pinot Noir dans le canton. Sa décision fait sourire et on le surnomme le «Père Pinot». Ce cépage représente désormais 70% du vignoble Drappier et près de trois quarts de l’encépagement du terroir communal… L’histoire a donné tort aux moqueurs.


(D’après « Champagne, le plaisir partagé », Eric Glâtre, Edition HOEBEKE, 2001 Mise à jour 2008).


En 1952, André et Micheline Drappier lancent la cuvée Carte d’Or avec son étiquette jaune bien reconnaissable. Une évocation de la gelée de coing, fruit jaune dont on retrouve quelques notes aromatiques dans chaque bouteille.


Après la gelée historique de 1957 (récolte détruite à 95%), André introduit le Pinot Meunier, plus résistant aux froids printaniers. C’est pourtant une cuvée Drappier 100% Pinot Noir qui séduira le Général de Gaulle en 1965 pour sa consommation familiale à Colombey-les-deux-Eglises.


En 1968, Micheline a l’idée d’un Champagne Rosé. Il sera 100% Pinot Noir lui aussi et en bouteille blanche, une touche féminine encore très rare à l'époque. Quarante ans plus tard, le Drappier Rosé connaît un vrai succès qui l’a conduit à l’Elysée.


Depuis 1979, Michel Drappier maîtrise les vinifications tandis qu’André, fort de ses 60 vendanges, garde un œil avisé sur le vignoble qui couvre aujourd’hui mille « hommées » (53 ha) en propre et 45 ha sous forme de contrat association.


En 1988, de profondes caves creusées dans la craie de Reims sous Napoléon III, rejoignent la propriété familiale pour abriter les grandes cuvées. Depuis, trois jeunes bourgeons nés de Michel et Sylvie, Charline en 1989, Hugo en 1991 et Antoine en 1996 représentent la huitième génération sur le domaine.


DOMAINE


Véritable socle de la Maison, le vignoble Drappier a la chance de s’appuyer sur plus de 90 hectares partagés entre la Côte des Bar, le berceau de la Famille où l’on ne compte plus les vignes anciennes, la Montagne de Reims, connue pour la puissance de son Pinot Noir et la Côte des Blancs, réputée pour la finesse de son Chardonnay. Sans ces cépages légendaires implantés dans les meilleures terres, sans d’autres cépages typiques et de haute lignées tels le Pinot Meunier, l’Arbane ou le Petit Meslier qui composent ce vignoble séculaire, le Champagne Drappier, serait tel un corps sans ossature. Sans son vignoble d’exception qui voit son futur à travers ses racines, la Maison Drappier n’aurait pas atteint la notoriété qui est la sienne.


La viticulture naturelle est au centre de l’attention; les vignes de la maison, ainsi qu'une partie des parcelles louées, sont traitées avec des composts organiques, faits en interne, ainsi qu’avec des engrais organiquement certifiés. La seule concession faite en la maitière est dans le traitement de moisissures, où quelques produits synthétiques peuvent être utilisés si nécessaire : "Si je dois choisir, je préfère avoir une vigne saine plutôt qu’une vigne malsaine mais complètement organique" dit Michel Drappier.


VINIFICATION


Cave de la maison DrappierUne fois les raisins vinifiés, il appartient au vigneron de les unir avec précision, sagesse et harmonie, tout en respectant le style de chaque cépage, l’esprit de chaque parcelle, presque en retenant jusqu’au souffle de chaque climat. C’est alors que les trois générations de Drappier se réunissent en autant de conclaves qu’il sera nécessaire à la délicate mission qui, chaque année, conduit à l’assemblage des vins en vue de renouveler leurs cuvées. Ils se soucient non pas de la simple homogénéité du vin mais recherchent plutôt l’expression maximale de chaque cuvée telle qu’elle est née.


Farouchement opposés à l’utilisation excessive de soufre, ils pratiquent les doses les plus faibles de la profession. Les champagnes obtenus ont ainsi des couleurs plus naturelles dans des ors riches, voire cuivrés, et des arômes plus épanouis. Outre le respect du consommateur, cette spécificité autorise une prise de mousse à basse température particulièrement lente, qui génère une effervescence fine et subtile.


Les liqueurs d’expédition sont vieillies en fûts de chêne puis en dame-jeanne pendant plus de 10 ans, gagnant ainsi en concentration et en noblesse. Elles sont ajoutées dans chaque flacon à dose réduite afin d’accentuer la longueur en bouche sans jamais alourdir le palais. Les champagnes ainsi obtenus n'en sont que plus complexes et plus purs.


Tandis que les millésimes mûrissent dans la fraîche obscurité des caves de Reims creusées dans la craie en 1870, les gros flacons sont sagement alignés dans la cave du XIIe siècle, construites à Urville par les moines cisterciens de l’Abbaye de Clairvaux.


Les inconditionnels des vins de Champagne ne s’en laissent jamais conter. Ils apprécient la vinosité et la régularité d’un champagne bien né. Le Général de Gaulle était de ceux qui aimaient le Champagne Drappier pour son caractère affirmé. En son temps, il fut le plus célèbre client de la Maison Drappier. Son Champagne favori était de toutes les réunions à Colombey-les-deux-Eglises, village proche d’Urville, fief de la famille Drappier.


Bouteilles d'exception


Personne ne connaît l’origine des noms bibliques donnés aux grandes bouteilles de champagne. Voici la version de la famille Drappier : lors de la naissance de Jésus, de somptueux cadeaux sont offerts au nouveau-né par les rois mages. Parmi eux Balthazar, descendant des rois de Babylone. Un grand flacon de champagne est un cadeau exceptionnel pour une occasion exceptionnelle. De là à attribuer à chaque contenant le nom d’un roi de la Perse ancienne il n’y avait qu’un pas, que les Champenois auraient franchi à la fin du siècle dernier. En ce qui concerne le Primat, étant le seul élaborateur de ce contenant, les Drappier ont choisi un nom gallo-romain plus proche de notre terroir. Primat du latin Primat : de premier ordre. Quant au Melchisédech, ils font un retour à la tradition de Babylone. La Maison Drappier est la seule à effectuer la prise de mousse, le remuage et le dégorgement individuel de chaque flacon de la demi-bouteille au Melchisédech. Cette technique traditionnelle assure au vin une fraîcheur et une finesse d’effervescence exceptionnelles. tous les grands flacons de Drappier.


DEGUSTATION


"Nous recherchons finesse et élégance, mais également la vinosité. Le style de notre maison est de faire des champagnes gourmands. Nous élaborons des champagnes qui plaisent à l'estomac, pas à l'intellect. Et encore, avec leurs personnalités fortes et l’expression de la région, il y a l'abondance pour la stimulation intellectuelle également."Michel Drappier


"Cette discrète maison familiale peut s'appuyer sur un vignoble de 40 hectares au cœur de la côte des Bar, largement dominé par le Pinot Noir, complété par des sources de Chardonnay venu de Cramant et les Pinots de Bouzy et d'Ambonnay. Tout respire ici le sérieux, de la rigueur de la tenue du vignoble à la qualité impeccable des installations techniques. L'accueil est à la hauteur et justifie le voyage dans un petit village complètement isolé du monde, à proximité de Bar-sur-Aube. On l'aura compris, c'est une adresse sûre pour amateurs de champagnes vineux. De plus en plus, ce producteur fort sérieux s'engage dans la voie difficile, périlleuse mais respectueuse, de la culture biologique, et le fait avec une intelligence et une rigueur qu'on aimerait plus fréquentes."Bettane & Desseauve 2010


Brut Nature - Drappier


Pour les amateurs de sensations pures, une cuvée 100% Pinot Noir, comme toujours chez Drappier, 100% première presse mais sans dosage. En effet, aucune liqueur d’expédition n’a été ajoutée. Seul subsiste le sucre résiduel naturel inférieur à 2 g par bouteille. En outre, l’utilisation d’une quantité tout à fait minimale de soufre donne la liberté au vin de s’exprimer totalement et pleinement.


Robe or vermeil aux reflets cuivrés, mousse peu exubérante mais vivace. Nez de raisin noir fraîchement pressé. Arômes d’agrumes et de fruits rouges. Bouche ample de pulpe de pêche des vignes et bouquet d’herbes aromatiques. Vin droit et vif sans sécheresse. Excellente persistance sur des notes légèrement épicées. Le champagne original, un plaisir nature pour rédécouvrir le champagne.


Champagne Drappier Brut Nature


Carte d'Or - Drappier


La Cuvée Carte d’Or est l’expression même du style Drappier. Avec 80 à 90% de Pinot Noir, 5 à 15% de Chardonnay et 5% de Pinot Meunier, on savoure presque un Blanc de Noirs. La robe se reflète dans des ors riches parfois cuivrés. Aucune technique de vinification ne vient modifier la couleur naturelle de la Cuvée.


Au nez, le bouquet de fleurs d’églantier cède vite la place aux arômes de fruits à noyau telle la pêche blanche des vignes. Une touche épicée annonce une bouche puissante et complexe. Au palais, l’ensemble est d’emblée vineux, dominé par les fruits mûrs : pêche, abricot et fruits rouges. La fraîcheur naturelle est à peine habillée d’un dosage discret qui assure une fin de bouche tout en longueur. En mûrissant, le Carte d’Or vous étonnera avec des notes de pain d’épices, de fruits confits et de viennoiseries. L’étiquette jaune et or, créée en 1952, est le signe distinctif d’une cuvée riche et gourmande tout en fraîcheur.


Champagne Drappier Carte d'Or


Millésime d'exception - Drappier


C’est dans l’obscurité des caves cisterciennes construites par les moines de Clairvaux en 1152 que la Cuvée Millésime Exception a lentement pris sa mousse. Mariage harmonieux du Pinot Noir (65%), du Chardonnay (35%) et d’une touche de Pinot Meunier, cette cuvée d’exception exprime à la fois fraîcheur et maturité, complexité et puissance. Tous les raisins ont été récoltés sur des parcelles ayant appartenu aux moines de Clairvaux. Anciennes vignes exposées plein sud sur un mi-coteau de formation Jurassique kimméridgien. Ceux parmi vous qui ont visité les caves ces dernières années ont peut-être aperçu une curieuse marque sur l’épaule de certains magnums. Ce moulage du verre qui affiche le millésime est une première en Champagne et, pour autant que nous le sachions, une première mondiale. En effet, si de nombreux reliefs moulés présentants des marques ou des cuvées spéciales existent depuis longtemps, c’est la première fois qu’une date apparaît dans le verre pour changer à chaque millésime. Cet investissement est important, puisque le moule doit être renouvelé en permanence, pour bouteilles, magnums et jéroboams, mais il garantit l’authenticité du millésime choisi.


Champagne Drappier Millésime


Rosé Brut - Drappier


L’élaboration de Rosé par macération du Pinot Noir est rare en Champagne. Avec un vignoble particulièrement riche en Pinots, la maison Drappier possède la matière pour extraire les raisins les plus concentrés en arômes de fruits rouges. Cette concentration est d’ailleurs si forte qu'ils, encore une originalité de la maison, éclaircissent la cuvée en ajoutant une proportion de Pinots vinifiés en blancs. Les années se suivent mais ne se ressemblent pas. Plutôt que de créer un Rosé systématique à la couleur constante, nous laissons la nature nous surprendre, le fruit étant à nos yeux, plus important que la teinte. C’est d’abord au nez que le Rosé se révèle sur des notes de fruits rouges et de violette. La bouche est puissante, on est bien en présence d’un 100% Pinot Noir. Grâce à une prise de mousse à basse température, une effervescence tout en dentelle réveille des saveurs d’agrumes et de poivre. Nous ne donnerons aucun conseil de consommation sur le Rosé. En effet les inconditionnels de ce champagne ne veulent pas se faire dicter leur choix. Le Drappier Rosé pourra être apprécié à tout moment du jour ou de la nuit sauf avec des chocolats et du café.


Champagne Drappier Brut Rosé


Cuvée Charles de Gaulle - Drappier


Dans les années soixante, quand il n’était pas au palais de l’Elysée ou en voyage officiel, le Général de Gaulle séjournait dans sa propriété de la Boisserie à Colombey-Les-Deux-Eglises. En amoureux des collines de Champagne qui entourent la Boisserie et dont il parle dans ses mémoires, il aimait savourer les produits de cette terre qu’il aimait tant. Il découvrit le Champagne Drappier grâce à son aide de camp le Colonel de Bonneval, fidèle client de la maison, et c’est la cuvée Extra Dry riche en Pinot Noir qui fut adoptée.


À l’occasion du 50ème anniversaire de l’appel du 18 juin en 1990, la Cuvée Collection Charles de Gaulle fut lancée en hommage au personnage historique qui marqua la Champagne de sa présence. Composée de 80% de Pinot Noir et 20% de Chardonnay, la robe est or jaune et le nez dominé par le Pinot. Une bouche onctueuse et persistante signe un Champagne typé mais élégant. Accompagne parfaitement les viandes blanches.


Champagne Drappier Cuvée Charles de Gaulle


Grande Sendrée - Drappier


La Cuvée Grande Sendrée tire son nom d’une parcelle recouverte de cendres après l’incendie qui ravagea Urville en 1838. Une faute d’orthographe s’étant glissée dans le recopiage du cadastre, c’est un « S » qui distingue aujourd’hui cette cuvée. Reproduction d’un flacon du XVIIIe siècle retrouvé dans les caves d’Urville, la Grande Sendrée est entièrement remuée à la main. Depuis le millésime 1999 elle est disponible en Magnum. Exclusivement vinifiée dans les grandes années, la Grande Sendrée rassemble par sa matière première et par les techniques utilisées, tout le savoir-faire de la maison pour l’élaboration d’un grand vin de Champagne. Les plus vieilles vignes des meilleures parcelles sont récoltées avec un soin particulier. Après un pressurage tendre qui n’extrait que le cœur de la cuvée, une vinification par gravité avec très peu de pompage et peu de soufre, donnera des vins d’une remarquable finesse. Avec 55% de Pinot Noir et 45% de Chardonnay, ce champagne de prestige parfaitement équilibré privilégie la puissance et la haute expression. La robe est composée de vieux ors très soutenus. La bulle est fine et discrète. Au nez, la complexité des arômes explose. A la fois florale et fruitée, la Grande Sendrée étonne par sa finesse et sa puissance aromatique. Nez de miel d’acacia et de mandarine confite, arômes de fleurs séchées, d’épices tendres et de réglisse. A chaque gorgée, ce champagne hors normes donne un plaisir nouveau.


Champagne Drappier Grande Sendrée


Grande Sendrée Rosé - Drappier


Produite en quantité confidentielle, la Grande Sendrée Rosé est, depuis sa création en 1990, saluée par les plus grands critiques.


Champagne Drappier Grande Sendrée Rosé