Elu meilleur caviste Gault & MillauLivraison 24HUn conseil ? 09 75 18 60 26

RM Récoltant-Manipulant 

16 hectares / 130 000 bouteilles par an
19, avenue du Général de Gaulle
51130 Vertus (Côte des Blancs)

LA MAISON

Le travail de la vigne est inscrit dans l'histoire des familles Larmandier et Bernier depuis la révolution française. Les Larmandier participèrent au renom de la Côte des Blancs avec leur célèbre Cramant Blanc de Blancs Nature.

La période parisienne. Dès le début du XXème siècle, les Larmandier élaborent des Champagnes qui prouvent très rapidement leur grande qualité. Ainsi, Jules Larmandier, suivi par son fils Philippe Allyre, devient le fournisseur des grandes tables parisiennes (La Tour d'Argent, Taillevent, Charlot Roi des Coquillages, etc.).

Temps modernes. En 1971, Philippe Larmandier, petit-fils de Jules, crée avec sa femme Elisabeth Bernier, propriétaire de vignobles à Vertus, le champagne Larmandier-Bernier. A la disparition de son mari en 1982, Elisabeth dirige le domaine familial et développe les ventes notamment vers la Belgique et la Suisse. En 1988, Pierre, fils de Philippe et Elisabeth, fraîchement diplômé de l'Ecole Supérieure de Commerce de Nantes, décide de reprendre le métier «qui coule dans ses veines».

Fin du 20ème siècle. La remise en question... Après plusieurs rencontres enrichissantes avec des vignerons français et de nombreuses conférences et stages, Pierre a commencé en 1992 à redonner vie aux différents terroirs Larmandier-Bernier par le travail du sol et par l'abandon des herbicides. Puis, depuis 1999, le domaine est cultivé en biodynamie et la fermentation se déroule grâce aux levures indigènes de chaque terroir. Pourquoi cette évolution ? Certains diront que c'est la tendance actuelle, que c'est dans l'air du temps... Mais pour la famille Larmandier-Bernier, c'est plus que cela. C'est tout simplement une évidence : il n'est certes pas suffisant de cultiver ses vignes en biodynamie pour faire un grand vin - le terroir et le vigneron sont aussi très importants - mais cette pratique s'impose petit à petit comme une nécessité. De plus, Pierre a constaté que les techniques chimiques utilisées aujourd'hui consistent à répondre à chaque maladie par un produit spécifique. Cette logique met en péril l'équilibre global de la plante par des agressions soi-disant ciblées mais tous les ans un peu plus puissantes. Il souhaite simplement recréer un équilibre naturel entre les maladies et les défenses naturelles de chacune de ses vignes. Sa démarche est d'essayer d'appréhender la vigne dans sa globalité. Pierre trouve beaucoup de satisfaction dans cette pratique et les vins le lui rendent bien !

Début du 21ème siècle. La recherche de l'expression des terroirs. Pierre cherche à affiner encore son travail en cave afin de porter au mieux ce raisin jusque dans le verre, en mettant en avant l'originalité de chaque terroir. En 2002, il achète 4 ha de vignes à Vertus. 4 ha à Vertus, c'est déjà exceptionnel mais, et c'est probablement unique en Champagne, ces vignes n'ont jamais connu aucun désherbant ni aucune gadoue. Le sol est et a toujours été labouré. La précédente propriétaire, qui prend sa retraite, sait que les vignes continueront à être labourées. Le domaine se voit attribuer une, puis deux étoiles dans le guide Classement des Meilleurs Vins De France. Pierre Larmandier est élu par la Revue des Vins de France «meilleur espoir du vin 2002» et «vigneron de l'année 2003» par Bernard Burtschy pour Gault Millau. Andrew Jefford considère dans «The New France» que «peu de vignerons champenois ont une gamme de champagnes aussi impressionnants». La presse, beaucoup de professionnels et autres amateurs éclairés apprécient les champagnes Larmandier-Bernier : tous ces signes encourageants laissent penser que «l'histoire continue»...

DOMAINE

Le vignoble d'une quinzaine d'hectares, âgé de 33 ans en moyenne, est situé sur les terroirs de la Côte des Blancs : Vertus classé Premier Cru et Cramant, Chouilly, Oger, Avize, tous classés Grands Crus. L'encépagement : 85% de Chardonnay et 15% de Pinot Noir. La cueillette des raisins est manuelle.

Pierre Larmandier à propos de viticulture biodynamique : 

"Après une prise de conscience lors de visites de grands vignerons en Alsace et en Bourgogne, la remise en question était nécessaire : nous avions la chance d'avoir de beaux terroirs, des vignes d'âge mur, mais les pratiques avaient peu à peu glissé vers le progrès et ses facilités (désherbants, ...). Nous avons commencé par redonner vie à nos sols au début des années 90 (travail du sol et abandon des herbicides). Puis, lentement, nous avons appris à pratiquer la biodynamie. Après des résultats encourageants sur une partie du domaine, nous avons décidé de faire la totalité des parcelles. Les moyens humains (c'est à dire Pierre) ne suffisant plus, nous avons fait appel à un pilote d'hélicoptère (un as de la voltige) qui nous réserve l'utilisation d'un bac pour nous (sans produits chimiques) et qui nous permet d'appliquer les préparats biodynamiques le jour et l'heure voulus dans le respect du calendrier biodynamique. Certains diront que cette évolution est dans la tendance actuelle, dans l'air du temps... Pour nous, c'est un peu plus que cela. Nous avons constaté que les techniques chimiques utilisées aujourd'hui consistent à répondre à chaque maladie par un produit spécifique. Cette logique met en péril l'équilibre global de la plante par des agressions soi-disant ciblées mais tous les ans plus puissantes. Nous voulons faire revivre notre vigne en créant ou recréant un équilibre naturel entre les maladies et les défenses naturelles de la vigne, entre la faune nuisible et les prédateurs naturels. Notre démarche est d'essayer d'appréhender la vigne dans sa globalité... Il existe certainement d'autres voies pour redécouvrir notre métier de vigneron ; pour le moment, nous trouvons beaucoup de satisfactions dans cette pratique..."

VINIFICATION

"Les raisins, cueillis à la main, sont portés sur notre pressoir pneumatique. Nous prenons le temps de pressurer doucement afin d'extraire le jus le plus pur. Chaque cru est vinifié séparément. Pour la fermentation et l'élevage nous essayons de choisir la meilleure adéquation entre le terroir et le contenant : cuves inox thermorégulées, cuves classiques, foudres ou fûts.

La fermentation alcoolique se déclenche naturellement avec les levures indigènes présentes sur la pruine du raisin. Les vins sont élevés sur lies pendant tout l'hiver : fermentation malolactique, léger batonnage selon les cuvées et les années.

Au printemps, après de nombreuses dégustations, nous décidons des assemblages (ou nous décidons de ne pas assembler pour les cuvées mono-cru comme Terre de vertus et Vieille Vigne de Cramant). Les vins sont mis en bouteille en mai et descendus dans la fraîcheur de nos caves où la seconde fermentation peut se dérouler tranquillement."

Vieillissement : "nos bouteilles patientent et s'affinent plusieurs années dans nos caves creusées dans la craie (la température y est pratiquement constante toute l'année).

Lorsque les vins sont prêts, ils sont remués. Puis nous dégorgeons chaque bouteille manuellement 3 à 6 mois avant la commercialisation. Le dosage est alors choisi en fonction des cuvées. Nous le voulons discret car notre priorité est toujours la même : laisser parler le terroir..."

Précisions sur les levures indigènes

Chez Larmandier-Bernier, à chaque vendange, chaque cuve, chaque fut, chaque foudre a sa propre vie, avec ses propres levures. Chaque année, les cartes sont rebattues car les levures sont différentes selon les crus, les expositions mais aussi suivant le climat de l'année.

Pour en arriver là, le comportement dans la vigne doit laisser place à la vie, ainsi, les levures sont parfaitement adaptées au millésime et au terroir. Chez Larmandier-Bernier, les levures indigènes ne sont pas une sélection de levures du domaine réutilisée chaque année, ce n'est pas non plus la première cuve qui démarre en fermentation qui est répartie dans toutes les autres cuves.

"Pourquoi utilisons-nous les levures indigènes du terroir ? Est-ce indispensable à l'élaboration d'un bon vin ? Non. Est-ce indispensable à l'élaboration d'un grand vin ? Oui, si l'on croit que grand vin est forcément lié à grand terroir et que les levures sont un élément essentiel du terroir..."

DEGUSTATION

"Les Champagnes Larmandier-Bernier sont les vins les plus purs et les plus engageants produits dans la région aujourd'hui. Je ne peux que les recommander fortement." - Antonio Galloni dans Wine Advocate de Robert Parker 2009

"Pierre Larmandier est sans doute le viticulteur le plus réfléchi de sa commune de Vertus, et celui qui exprime ce terroir avec le plus de précision. Tous les champagnes ont ici un naturel exemplaire, mais le succès bien mérité conduit ce producteur à les mettre sur le marché parfois trop tôt. En dehors de son exceptionnel Cramant, issu de très vieilles vignes, le produit emblématique de la maison est Terres de Vertus, champagne de terroir remarquable de finesse. Le coteaux champenois rouge nous surprend à chaque nouvelle dégustation : la beauté de ses arômes et sa finesse n'ont aucun équivalent aujourd'hui en vignoble de Premier Cru ! La gamme actuelle est sans doute la plus homogène des dernières années." - Bettane & Desseauve 2010, le guide le plus respecté de France !

TRADITION Extra Brut

Un assemblage harmonieux de Chardonnay de la Côte des Blancs (80%) et de Pinots Noirs de Vertus (20%) récoltés à la main en 2005. Les vins de réserve de 2004 et 2002 représentent environ un tiers de cette cuvée. La fermentation alcoolique naturelle (levures indigènes) et la fermentation malolactique se déclenchent spontanément dans nos cuves inox thermorégulées.

Les vins y sont élevés sur lies pendant l’hiver. Les vins de réserve sont conservés en fûts et en foudres. Les assemblages et le tirage ont lieu en mai. Puis les bouteilles sont descendues dans nos caves. La seconde fermentation et le vieillissement sur lattes s’y déroulent tranquillement dans la fraîcheur de nos caves. Nous dégorgeons toutes les bouteilles manuellement 3 à 6 mois avant la commercialisation. Le dosage est de 5g/l (ce brut est aussi un extra-brut !).

" Belle robe, nez très pur, fruité très agréable, équilibre idéal en acidité, dosage bien intégré, difficile de faire mieux en entrée de gamme." - Bettane & Desseauve 2009

Champagne Larmandier Bernier Tradition Extrat Brut

BLANC DE BLANCS Extra Brut

Issu exclusivement de nos Chardonnay de la Côte des Blancs (Vertus, Cramant, Avize, Oger) de la récolte 2006. La part des vins de réserve (issus de 2005 et 2004) est d'environ 40%.

La fermentation alcoolique naturelle (levures indigènes) et la fermentation malolactique se déclenchent spontanément dans nos cuves inox thermorégulées. Les vins y sont élevés sur lies pendant l'hiver. Les vins de réserve sont conservés en fûts et en foudres.

Les assemblages et le tirage ont lieu en mai après une tamisation très légère, puis les bouteilles sont descendues dans nos caves. La seconde fermentation et le vieillissement sur lattes s'y déroulent tranquillement dans la fraîcheur de nos caves. Nous dégorgeons toutes les bouteilles manuellement 3 à 6 mois avant la commercialisation. Le dosage est de 5 g/l (ce brut est aussi un extra-brut !).

"Très fin, extrêmement pur et naturel, un exemple parfait de champagne nature, mais complètement maîtrisé dans son élaboration. Une merveille d’élégance." - Bettane & Desseauve 2009

"Le Blanc de Blancs Brut Premier Cru est l'élégance personnifiée. Fumée, minéraux, craie et poires apparaissent quand ce vin généreux mais subtil s'ouvre dans le verre. Des notes florales douces se développent avec l'air, mais la minéralité est la carte de visite de ce vin, particulièrement sur la fin, qui est incroyablement élégante et raffinée. Simplement dit, c'est un jus magnifique ! Maturité prévue : 2008-2013." - Antonio Galloni dans Wine Advocate de Robert Parker, Décembre 2008

Champagne Larmandier Bernier Blanc de Blancs Extrat Brut

TERRE DE VERTUS Brut Zéro

Pas d’assemblage pour ce mono-cru : uniquement des Chardonnays des lieux-dits Les Barillers et les Faucherets situés en milieu de coteau à Vertus. Un seul terroir, et une seule année : 2006.

La fermentation alcoolique naturelle (levures indigènes) et la fermentation malolactique se déclenchent spontanément en foudres et dans nos cuves inox thermo-régulées. Les vins y sont élevés sur lies pendant l’hiver. Si l’année le mérite, nous mettons en bouteille cette cuvée sans assemblage avec d’autres terroirs ou d’autres années. Puis les bouteilles sont descendues dans nos caves. La seconde fermentation et le vieillissement sur lattes s’y déroulent tranquillement, dans la fraîcheur. Nous dégorgeons toutes les bouteilles manuellement 3 à 6 mois avant la commercialisation. Ce vin est non dosé (aucun sucre ajouté) pour respecter jusqu’au bout sa pureté.

"Robe pâle, nez très net, bulles raffinées, équilibre absolument naturel, un blanc de blancs en totale liberté." - Bettane & Desseauve 2009

"Le Brut Nature Premier Cru Blanc de blancs Terre de Vertus présente des notes crayeuses, fleuries et de zestes de citron vert et qui rappellent un grand Sancerre. Ce champagne révèle une personnalité concentrée, avec une l'énergie notable et de la fraîcheur jusqu'à la fin. J'ai eu beaucoup de mal à passer au vin suivant. En un mot : stupéfiant." Maturité prévue : 2008-2017 - Antonio Galloni dans Wine Advocate de Robert Parker, Decembre 2008

Champagne Larmandier Terre de Vertus Brut Zéro

ROSE DE SAIGNEE Extra Brut

Cette cuvée provient de nos Pinots Noirs cueillis en 2006 à Vertus dans nos vieilles vignes. Cette technique est rarement utilisée en champagne : les pinots sont égrappés et macèrent environ 2 jours, puis la saignée est effectuée. Viennent alors la fermentation alcoolique naturelle en cuve acier émaillé, la fermentation malolactique, puis l’élevage sur lies pendant l’hiver. Le tirage a lieu en mai. Après vieillissement dans nos caves, le dégorgement est réalisé 3 à 6 mois minimum avant commercialisation avec un dosage discret (3 g de sucre).

"Intense, tannique, sur des notes de fruits rouges macérés, le Rosé de Saignée, pinot de bouche et compagnon du gibier aux airelles, terroite pleinement." - Les meilleurs vins de France 2008 – Le guide de référence de la Revue du Vin de France

"96/100 - Le Rosé de Saignée Extra Brut est un des vins les plus profonds que j'ai rencontré pendant mes dégustations. La couleur ressemble à du jus d'oranges sanguines. C'est un vin puissant qui coule sur le palais avec une expression de fruit rouge vif et qui rappelle les vins de Chambolle par son élégance, tout en étant soutenu par une solide structure. Ce vin extrêmement séduisant possède une richesse et une énergie stupéfiantes, avec des niveaux d'arômes et de saveurs qui continuent à se développer dans le verre tout au long de la dégustation, jusqu'à une fin longue et intense. Ce vin pourrait être servi avec n'importe quel plat qui se marie avec un Bourgogne Grand Cru, mais comme tous les grands vins du monde, c'est une bouteille qui crée sa propre occasion. Larmandier-Bernier redéfinit complètement ce que peut être le rosé grâce à un effort colossal. Maturité prévue : 2008-2016." - Antonio Galloni dans Wine Advocate de Robert Parker, Decembre 2008

Champagne Larmandier Bernier Rosé de Saignée Extrat Brut

VIEILLE VIGNE DE CRAMANT Extra Brut 2004

Les vieilles vignes de Cramant sont exposées Sud-est et bénéficient d’un terroir exceptionnel. Elles sont âgées de 48 et plus de 70 ans. L’enracinement profond et la diversité des vieux ceps participent à la complexité du vin La fermentation se déclenche naturellement (levures indigènes) en fûts et dans nos cuves. Les vins y sont élevés sur lies pendant l’hiver.

"Nous mettons en bouteille cette cuvée sans assemblage, il s'agit d'un mono-cru. La seconde fermentation et le vieillissement sur lattes se déroulent tranquillement dans la fraîcheur de nos caves. Trois à quatre ans plus tard, nous dégorgeons toutes les bouteilles manuellement. Puis, elles sont redescendues en cave pour patienter 3 à 6 mois de plus avant la commercialisation. Les millésimes 2004 et 2005 actuellement disponibles, sont très peu dosés (2g/l)."

Complexe et raffiné, ce Grand Cru 2004 offre une belle tension, de la minéralité et une excellente fraîcheur. Bien équilibrée, la bouche est à la fois mûre, concentrée et aérienne avec une finale fine et racée. La richesse de ce champagne lui assure une belle évolution dans le temps, pendant une dizaine d’années. Juin 2009

Champagne Larmandier Bernier Vieille Vigne de Cramant Extrat Brut 2004