none

La famille Rodez a cultivé des raisins à Ambonnay pendant 3 siècles. Depuis 1982, Eric Rodez, représentant la huitième génération, dirige la propriété. Auparavant Eric Rodez a élargi ses connaissances dans d'autres régions viticoles et auprès d'autres maisons de Champagne. Ses explorations incluent le travail en Bourgogne (Domaine Rapet Père et Fils), en Beaujolais et en Côtes du Rhône pendant trois ans ainsi qu'une année chez Krug. La Bourgogne lui a appris l’art de la fermentation et maturation en fûts de chêne et son travail avec Henri Krug a encore renforcé sa maîtrise. Depuis 1989, il s’intéresse à la viticulture organique et biodynamique sans chercher à être étiqueté "bio". En plus de son travail intensif dans les vignobles et les caves, il réussit à se ménager du temps pour assumer son mandat de Maire d'Ambonnay.


Le champagne Rodez règne sur le Pinot Noir


Six hectares de vignobles Grands Crus situés sur la "Côte des Grands Noirs" à Ambonnay. Les 36 parcelles sont plantées à 55 % en Pinot Noir et 45 % en Chardonnay, majoritairement des vieilles plantations en milieu de pente avec une exposition sud sud-est idéale.

A Ambonnay, le sol de craie s'approche de la surface et est couvert par une mince couche d'argile mélangée de calcaire, théoriquement un terroir idéal pour le Pinot Noir. L'âge moyen des vignes est de 35 ans et certaines parcelles affichent plus de 70 ans. Les désherbants et autres engrais chimiques sont bannis chez Eric Rodez depuis longtemps.



Un équilibre parfait


L'expérience acquise par Eric Rodez en Bourgogne et dans les caves de Krug est mise en pratique : chacune de ses 35 parcelles et cépages est vinifié séparément pour produire 60 vins différents, dont il disposera pour créer les assemblages. 80% de la production est vinifiée en fûts de bois. Le nouveau chêne est évité. Les vins malolactiques et non-malolactiques sont assemblés pour obtenir un équilibre parfait et une grande complexité. Pour Eric Rodez l'assemblage est crucial, le résultat d'un mélange doit toujours être plus 'noble' que ses composants individuels. Les différentes composantes ne doivent jamais "se battre" et le résultat doit rester léger tout en gagnant de la complexité.


Une intensité vineuse


"Les champagnes d’Eric Rodez donnent l’impression d’être œuvrés et polis dans le meilleur sens des termes. Ils ont une intensité vineuse qui provient de façon évidente du travail de qualité effectué dans les vignes. Ils montrent également une complexité sophistiquée et une élégance qui trahissent une main sûre dans la cave." - Peter Liem dans ChampagneGuide.net