Décrypter une étiquette de champagne | Plus de Bulles
Elu meilleur caviste Gault & MillauLivraison 24HUn conseil ? 09 75 18 60 26



Quelles informations trouve-t-on sur une bouteille de champagne ?


Une étiquette de champagne comporte un certain nombre d’informations qui éclairent l’amateur quant à l’origine, la composition et le style du vin contenu dans la bouteille au moment d’acheter du champagne.

La première information qu’il faut surveiller est la présence du mot CHAMPAGNE sur l’étiquette, sa présence est obligatoire. Il faut d’ailleurs préciser que le Champagne est la seule appellation d’origine contrôlée qui n’est pas contrainte d’indiquer AOC.

On va ensuite trouver le nom du producteur ou de la marque. Si les grandes maisons et les vignerons de renom l’indiquent clairement, certains producteurs moins prestigieux indique leur nom en petits caractère ou même ne mettent que les initiales. Signal qui ne doit pas rassurer.


De l'importance du type d'élaborateur


On trouve ensuite une information absolument capitale car elle va permettre d’identifier qui se cache derrière l’étiquette. Il s’agit de la catégorie professionnelle à laquelle appartient la société qui commercialise le champagne.

  • RM (pour Récoltant-Manipulant ) : C’est l’une des mentions qui doit vous rassurer, elle signifie que le champagne est élaboré par le vigneron à partir de ses propres vignes. Toutefois, il existe un petit bémol, si le vigneron dégorge lui-même des cuvées élaborées par la coopérative à laquelle il appartient, il aura le droit d’apposer cette mention alors que la logique aurait voulu qu’il indique RC. Il y a environ 2000 RM en Champagne.
  • RC (pour Récoltant-Coopérateur) : Il s’agit là d’un viticulteur membre d’une coopérative à laquelle il livre ses raisins. Les vins sont donc élaborés à partir des raisins de l’ensemble des membres de la coopérative. Le viticulteur récupère des bouteilles finies afin de les commercialiser sous son nom propre. Si les bouteilles récupérées auprès de la coopérative ne sont pas encore dégorgées alors il n’est pas obligatoire d’indiquer le nom de la coopérative. Dans le cas contraire il sera indiqué « Elaboré par la coopérative [nom de la coopérative] à [lieu où se trouve la coopérative] pour [nom de la marque ou du viticulteur] ». Il y a environ 3000 RC en Champagne.
  • NM (pour Négociant-Manipulant) : Cette mention désigne les vignerons ou les sociétés qui vinifient à partir de leurs propres vignes mais aussi à partir de raisin acheté à des viticulteurs. Cette mention concerne essentiellement les grandes maisons. D’ailleurs les 25 Négociants-Manipulants les plus importants règnent sur la moitié du marché du champagne.
  • MA (pour Marque Auxiliaire) : Il s’agit des marques que l’on trouve souvent en grande surface. Il s’agit généralement de marques créées par des sociétés souhaitant commercialiser du champagne sous un nom leur appartenant (grande distribution, caviste, restaurateur, épicerie…). Il arrive que sur l’étiquette soit indiqué le véritable élaborateur du champagne ce qui permet de se faire une idée de sa qualité. La plupart des amateurs de champagne rechignent à acheter ces champagnes vendus sous des marques qui servent parfois à écouler des cuvées de petite qualité. Il existe environ 3000 MA en Champagne.
  • ND (pour Négociant-Distributeur) : Variante de la MA, il s’agit d’une marque qui achète des bouteilles terminées et qui se contente d’apposer elle-même une étiquette à son nom.
  • SR (pour Société de Récoltants) : Ici, il s’agit de vignerons qui se regroupent pour vinifier et commercialiser ensemble leurs vins, avec parfois le recours à une coopérative. Il existe seulement une poignée de SR en Champagne.
  • CM (pour Coopérative de Manipulation) : Cette mention désigne les cuvées élaborées et commercialisés par une coopérative. Il y a environ 100 CM en Champagne.


La carte d’identité du champagne


La législation impose que le nom du village où est installée la maison soit inscrit sur l’étiquette. Cela ne désigne donc pas systématiquement l’emplacement des vignes.

La mention du dosage du champagne doit également apparaître sur l’étiquette. Le plus courant est le Brut, qui contient au moins 12g de sucre par litre, mais la tendance est à la diminution de ce dosage avec de plus en plus de cuvées Extra Brut (entre 0 et 6g de sucre par litre), voir même aux Bruts Natures (aucun sucre ajouté).

On trouve ensuite d’autres indications non obligatoires comme le classement sur l’échelle des crus champenois. Le terroir de Champagne est reparti entre 3 échelons pour autant de qualité de raisin (même si cette échelle des crus est très discutée). Le Grand Cru est le plus haut niveau de l’appellation, il ne concerne que 17 villages, suivi par l’appellation Premier Cru, et enfin l’appellation Autres Crus englobe le reste des terroirs.


Des informations sur la vinification du champagne


On trouve aussi sur les étiquettes de certaines cuvées la mention Blanc de Blancs sui indique que celles-ci ont été élaborées uniquement à partir du seul cépage chardonnay, qui est le seul des 3 grands cépages champenois à être blanc. A l’inverse la mention Blanc de Noirs désigne les cuvées vinifiée à partir des cépages noirs : pinot noir et pinot meunier.

On peut également croiser l’indication Rosé de Saignée qui signifie que le champagne rosé a été obtenu non par ajout de vin rouge de champagne mais par la macération de raisins (pinots). Cette méthode n’est pas majoritaire dans la région et donne des cuvées plus intenses et au caractère plus trempé.

La présence du millésime indique que tous les raisins utilisés pour l’élaboration de la cuvée proviennent d’une seule et même année. Il arrive parfois que certains vignerons choisissent de ne pas revendiquer le millésime même si la cuvée ne contient que des raisins d’une seule vendange. Si le millésime est revendiqué sur l’étiquette, il doit également être indiquer sur le bouchon.

La date de dégorgement apparaît également sur quelques cuvées. Bien que cette pratique soit de plus en plus courante, elle reste minoritaire. Cela permet aux amateurs de savoir combien de temps le champagne a vieilli sur lies.

Enfin, il existe quelques rares clos en Champagne et leur propriétaires élaborent souvent une cuvée parcellaire à partir de ceux et l’indiquent sur l’étiquette. Les plus connus sont le Clos du Mesnil de Krug, le Clos Saint Hillaire de Billecart-Salmon et le Clos des Goisses de Philipponnat.