Comment éviter les pièges de la vente de vin effervescent


Le champagne est certainement le produit de luxe le plus accessible qu’il soit. On peut s’offrir une bouteille de ce vin prestigieux pour moins de 20 euros. Et cela très facilement puisque acheter du champagne est d’une simplicité enfantine. On trouve des revendeurs à tous les coins de rue ou presque. Que ce soit directement chez le producteur, au supermarché, chez un caviste, dans une superette de quartier, sur Internet, chez un traiteur… les opportunités ne manquent pas. Mais attention à ne pas se tromper, car avant de se précipiter sur la première bouteille venue, quelques règles sont à connaître.


Directement chez le producteur


Acheter son champagne directement chez le vigneron ou la maison de champagne présente l’avantage de se fournir directement à la source, et de ne pas avoir à se soucier des conditions de conservation de son champagne. La plupart des producteurs pratiquent des tarifs identiques, et parfois même supérieurs, à ceux de la distribution. Sur ce point on fera donc rarement une économie. Acheter au domaine implique d’acheter par multiple de 6, ce qui peut être une contrainte pour qui souhaite découvrir une gamme sans nécessairement en acheter des quantités importantes. Acheter directement au producteur impose aussi souvent de se rendre sur place, ce qui permet de découvrir le domaine, les méthode d’élaboration du vin, et parfois la personnalité du vigneron ou du chef de cave. Certains acceptent d’expédier les bouteilles de champagne, mais il faut bien entendu s’acquitter de frais de port. Enfin, il faut aussi noter que certaines maisons ou certains producteurs ne vendent pas à la propriété.


Tous les revendeurs ne se valent pas


C’est bien entendu le moyen le plus simple pour acheter du champagne, mais attention du sérieux du revendeur va dépendre beaucoup de choses. A commencer par le choix. On ne trouve pas les mêmes champagnes chez tous les cavistes et encore moins dans toutes les boutiques. De nombreuses maisons refusent d’être vendues en grande surface, estimant que cela dévaloriserait leur image. Il y a aussi une question de volume, car les grandes surfaces imposent des volumes importants que toutes les maisons et quasiment aucun vigneron ne sont pas capables de fournir. On peut aussi pointer du doigt les conditions de conservation de certaines enseignes qui stockent les bouteilles de champagne en plein lumière ce qui abîment très vite le champagne. Chez les cavistes, on va trouver une sélection généralement plus pointue, notamment chez les cavistes indépendants qui mettent un point d’honneur à sortir des sentiers battus. Si le nombre de références est malgré tout limité, il est souvent très qualitatif.


Et le champagne sur Internet ?


Difficile pour nous de dire du mal de la vente de champagne sur le web, elle offre à la fois du choix, des prix compétitifs, et un service de livraison pratique et confortable. Mais comme pour tous les achats à distance, il convient de bien choisir son revendeur, de s’assurer de son sérieux et de la qualité de son service. Mais une fois ce choix fait, la vente par internet semble la meilleure solution, celle qui conjugue choix, prix, service.

En détail