Le magnum de champagne | Plus de Bulles
Elu meilleur caviste Gault & MillauLivraison 24HUn conseil ? 09 75 18 60 26



Un magnum correspond à 2 bouteilles, c'est-à-dire qu'il a une contenance de 1,5 litres. En Champagne comme dans d'autres régions viticoles, les spécialistes ont l'habitude de considérer qu'il est le meilleur contenant possible pour un vin. De par sa contenance, le magnum permet un développement plus harmonieux des arômes, et offre souvent une complexité plus importante et des vins plus épanouis. C'est certainement le plus prestigieux de tous les contenants de champagne.


Cela est notamment dû à l'échange d'air entre l'intérieur de la bouteille et l'extérieur, un échange qui se fait à travers le bouchon de liège. Or le bouchon est de même taille pour une bouteille et pour un magnum, le volume échangé est donc similaire alors que le volume passe du simple au double.


Cela permet donc une meilleure conservation du champagne en magnum. Les vignerons de champagne ont d’ailleurs l’habitude de dire qu’une même cuvée élevée dans 3 contenants différents : demi-bouteille, bouteille et magnum, ne sera pas la même, mais au contraire, s’apparentera presque à trois vins différents. « Je me souviens qu’un jour mon grand-père m’avait apporté 3 verres de champagnes en nous demandant d’identifier ce qui se trouvait dans chaque verre. J’étais persuadé qu’il s’agissait de trois cuvées différentes, et bien pas du tout, il s’agissait du même vin, venant de la même vendange, mais provenant de trois contenants différents. Bluffant ! » confie Jacques Diebolt, aujourd’hui l’un des meilleurs vignerons de la Côte des Blancs.


Mais au-delà de ses qualités œnologiques, le magnum est aussi synonyme de fête et de prestige. On pense bien entendu à la Formule 1, où les trois premiers de la course montent sur le podium et fêtent leur performance en s’arrosant et en arrosant leurs mécaniciens avec un magnum de champagne. Une tradition qui vient d’ailleurs de la région Champagne puisque la ville de Reims a longtemps accueilli le Grand Prix de France. Epreuve qui a vu le plus grand pilote du monde, Juan Manuel Fangio s’illustrer à plusieurs reprises. Le magnum remporte aussi les suffrages du monde de la gastronomie. Pour célébrer le nouvel an de l’année 2010, le célèbre restaurant des Crayères à Reims, l’une des deux meilleures tables de la ville, et son chef-sommelier Philippe Jamesse avait conçu un dîner autour du champagne, des cuvées parmi les plus belles de la région et toutes servies en magnum. On trouvait parmi l’impressionnante liste la cuvée Louise de la maison Pommery, l’incontournable Dom Pérignon, mais aussi un Cristal Roederer Rosé ou encore La Grande Année signée de la maison rémoise Bollinger. Un choix qui n’est pas le fruit du hasard mais qui correspond bel et bien à une qualité supérieure du champagne élevé en magnum.


On conseille généralement un magnum pour les apéritifs qui réunissent plus de six convives. Puisque avec un magnum on va pouvoir servir environ 15 flûtes, soit 2 flûtes par personne. Servir un magnum impressionne toujours les convives et sonne le début des festivités. Attention toutefois à mettre le magnum au frais environ 24 heures avant de le servir, car sa grande contenance implique un temps plus long pour faire descendre sa température à température de dégustation. Une température qui varie selon les cuvées, mais on considère en générale qu’elle se situe autour de 9 à 11°C. Enfin, il faut savoir qu’un magnum est vendu en général un peu plus cher que l’équivalent de deux bouteilles, un surcoût qui peut paraître, à juste titre, étonnant, mais qui se justifie en fait par le coût bien plus élevé du contenant, et par les contraintes de sa fabrication. On peut aussi estimer que sa relative rareté participe à ce surcoût que l’on estime en général à 5%. Plus la peine d’hésiter, votre prochaine champagne sera un magnum de champagne.