Accueil » Actu » Deutz, une histoire d’Amour

ACTU

Deutz, une histoire d’Amour

par | 2 Nov 2011 | 0 commentaires

La maison Deutz est une des maisons qui a le plus le vent en poupe en ce moment. Un succès qui doit, à mon avis, beaucoup à deux points principaux : la grande qualité de ses vins, c’est une évidence autant qu’un indispensable pour séduire les amateurs de bulles, mais aussi à sa capacité à puiser dans son histoire, dans son patrimoine.
Sur la qualité des vins, depuis la reprise en main de la maison par Fabrice Rosset en 1993, les cuvées ont fait un bond en avant. La maison Deutz a cessé de s’éparpiller, de produire pour des marques tiers et s’est recentrée sur sa gamme. Si on se plonge dans les guides parus en septembre dernier, on peut dire que la reconnaissance est unanime, on frôle même le plébiscite. Commençons par le Brut Classic, le BSA de la marque, qui quoi qu’on en pense reste le maitre étalon du talent d’une maison et de son chef de cave. Il obtient 14,5/20 dans le Guide de la Revue du Vin de France, 16,5/20 dans le Guide Bettane et Desseauve, et une étoile au Guide Hachette. Il y a très peu (voir pas) d’autre Brut de grandes maisons qui peuvent se targuer d’un tel enthousiasme de la part des professionnels !

 

La rançon de la gloire

 

Même cote d’amour pour le Brut Rosé qui obtient 15/20 dans le guide de la RVF et 17/20 chez Bettane & Desseauve, un succès tel que cette cuvée est en rupture de stock à la maison qui ne dispose plus que de magnums et de demi-bouteille, en attendant le début de l’année prochaine. On pourrait continuer comme ça longtemps en évoquant les cuvées millésimées (d’ailleurs nous proposons, chose suffisamment rare pour le souligner, 3 millésimes différents en rosé : 2005/2006/2007) ou les deux cuvées de prestige de la maison : la William Deutz et l’Amour de Deutz littéralement encensées par les critiques.

 

Deutz, toute une histoire

 

Mais la force de Deutz réside aussi ailleurs : dans son histoire. Fabrice Rosset, si il est à l’origine de la cuvée Amour qui a supplanté la cuvée William Deutz dans le cœur du grand public, a également su puise dans l’histoire de la marque, et exhumer des caves crayeuses de la maison de millésimes rares, des cuvées empreintes d’histoire. Ainsi en 2008, la maison commercialisait un Blanc de Blancs 1993, un vieux millésime sans équivalent sur le marché. Et je crois que c’est en puisant dans les pages de son histoires, en remontant les millésimes à travers le temps, et en ouvrant son œnothèque de temps à autre comme l’ont fait d’autres maisons (Veuve Clicquot ou Dom Pérignon par exemple). Aujourd’hui la maison Deutz récidive avec le Vintage 2000 Extra Aged, une cuvée en décalage avec les millésimes actuellement commercialisés par elle-même comme par les autres maisons. En effet , seules les cuvées de prestige peuvent se prévaloir aujourd’hui de proposer des millésimes aussi anciens, les « simple » cuvées millésimées sont plutôt sur les années 2002 à 2005. D’ailleurs la fameuse cuvée Amour de Deutz vient elle de passer en millésime 2003 ! Une décision originale qui inscrit Deutz comme une maison fière de ses racines et de son patrimoine.

Contactez-nous

Conseils sur mesure
du lundi au vendredi

Livraison 24h

A partir de 7,99 € en France
et 12,99 € en Europe

Livraison en Relais Colis
offerte dès 180 €

Voir les frais de port

Paiement sécurisé

Carte Visa et MasterCard
Virement bancaire

NOUVEAU
Enregistrez votre carte bancaire
pour des achats en un clic !