Livraison en Relais Colis OFFERTE dès 199,99 €

Le champagne est un joyau de la viticulture française, c’est le fruit d’une sélection méticuleuse de cépages adaptés à la particularité du terroir champenois. Dans l’article qui suit, je vous invite à découvrir les variétés de raisins qui confèrent au champagne ses caractéristiques uniques. Des dominants pinot noir, pinot meunier et chardonnay, qui façonnent le profil classique de ce vin effervescent emblématique, aux cépages moins répandus, mais néanmoins essentiels, tels que l’arbanne ou le petit meslier, chaque grappe contribue à la symphonie de saveurs que l’on retrouve dans chaque flûte de champagne. Découvrez la diversité et la richesse de ces cépages qui, ensemble, tissent l’identité complexe et prestigieuse du champagne.

Quels sont les cépages champenois ?

On ne plante pas n’importe quel cépage pour l’élaboration du champagne. Si la nature a joué un rôle essentiel pour déterminer quelles étaient les variétés de raisins les plus adaptés au sol champenois, c’est une loi, votée le 22 juillet 1927 qui a figé les cépages autorisés.

Sept variétés sont ainsi reconnues comme apte à entrer dans l’élaboration du champagne. Parmi elles, trois se taillent la part du lion :

Arbanne, petit meslier, pinot blanc et pinot gris se partagent les 0,3% restant, mais connaissent tout de même un léger regain de popularité. Voici les bases à connaitre lors de l’achat de son champagne.

Trois cépages rois régents en Champagne

Le Pinot Noir

Il représente 38% du vignoble champenois, que vous retrouverez aussi chez les champagnes de vignerons. C’est un cépage qui s’adapte particulièrement aux sols calcaires, comme on en trouve sur la Montagne de Reims et dans la Côte des Bar (Aube).

Le pinot noir apporte des notes fruitées (fruits rouges notamment), mais aussi de la structure, du corps et de la puissance au champagne.

Les champagnes élaborés uniquement à partir de pinot noir sont appelés des champagnes Blanc de Noirs et se distinguent généralement par leur vinosité et leur puissance. Parmi ces cuvées, on peut citer le Blanc de Noirs de la maison Janisson ou l’excellent Code Noir de la maison Henri Giraud.

cépage pinot noir
Photo protégée ®

Le Pinot Meunier

Ce cépage représente 32% de l’encépagement champenois. C’est une variété particulièrement vigoureuse qui s’adapte parfaitement aux sols argileux comme ceux de la Vallée de la Marne. Le pinot meunier est aussi l’un des cépages les plus résistants aux conditions climatiques difficiles.

Il apporte aux vins, souplesse, rondeur, fruité et une évolution un peu plus rapide dans le temps. Longtemps considéré comme un cépage d’appoint et de complément, il a gagné ses dernières années ses lettres de noblesse. Parmi les cuvées élaborées exclusivement avec du pinot meunier, on peut citer l’Insolite Meunier de la maison Thevenet-Delouvin ou le Blanc de Meunier signé maison Dehours.

Le Chardonnay

Bien qu’il soit certainement le cépage le plus connu, il est moins présent en champagne et représente 30% du vignoble. C’est le cépage que l’on va retrouver en particulier sur la Côte des Blancs, près d’Epernay, là où l’on trouve des sols particulièrement crayeux.

Le chardonnay donne des champagnes fins, aériens, sur des notes florales, d’agrumes, et parfois minérales. C’est une variété qui permet un vieillissement lent du vin. Il existe de très nombreuses cuvées élaborées uniquement à partir de chardonnay, mais on peut distinguer la cuvée Prestige de la maison Diebolt-Vallois, et l’incontournable cuvée Minéral de la maison Agrapart.

Quatre cépages (un peu) oubliés

Lors de votre achat de champagne, vous pourrez croiser le nom de ces cépages. Quelques cuvées, comme la cuvée Les 7 de la maison Laherte, se sont fait une spécialité de leur culture et de leur vinification.

Le Petit Meslier

Originaire de l’est de la France (région parisienne, vallée de la Marne et Aube) c’est un cépage qui est issu d’un croisement entre deux autres cépages :

  • le gouais,
  • et le savagnin.

C’est un cépage qui donne des raisins blancs, et qui offre des vins fins, secs et fruités, et ayant une bonne garde.

cépage petit meslier
Photo protégée ®

L’Arbanne

C’est l’un des plus anciens cépages du nord-est de la France. On le trouvait particulièrement dans l’Aube. Très rares aujourd’hui, comme les trois autres cépages « dits oubliés », c’est une variété qui donne des raisins blancs et des cuvées nerveuses, bouquetées, et avec toujours une belle acidité.

Le Pinot Gris

Probablement d’origine bourguignonne, le pinot gris est une variation du célèbre pinot noir. C’est un cépage que l’on va retrouver essentiellement en Pays de Loire et en Alsace, et qui donne des vins de grande qualité, fins. C’est un cépage qui se prête bien à une surmaturation des raisins sur souches. Il donne des notes de fruits jaunes, de pâtisserie, et d’épices.

Le Pinot Blanc

C’est une mutation du pinot noir. On le trouve principalement en Alsace. C’est un cépage qui va donner des vins légèrement corsés, avec une faible acidité et des arômes épicés et fruités.