Elu meilleur caviste Gault & Millau Livraison 24H Un conseil ? 09 75 18 60 26

Accueil » Actu » La molécule Dom Pérignon

ACTU

Résultat de recherche d'images pour "ferran adria dom perignon"

 

La semaine dernière, deux créateurs d’exception se sont retrouvés et ont mis leurs compétences en commun pour un moment unique. Ferran Adrià, présenté comme le meilleur Chef du monde, et Richard Geoffroy, le Chef de cave de la maison Dom Pérignon, ont donné un véritable spectacle et créé l’ultime dîner. Un instant intemporel qui s’est déroulé entre les murs d’El Bulli, restaurant qui fermera ses portes définitivement le 31 juillet 2011. Si le chef espagnol offrit le gîte et le couvert, la maison de champagne Dom Pérignon ne fut pas en reste en plongeant dans son œnothèque pour en exhumer 6 millésimes parmi les plus réussis de son histoire : 1969, 1973, 1976, Rosé 1990, 1996 et 2002. Bon autant être honnête, de tous ces beaux millésimes je n’ai dégusté que le 2002 qui m’a d’ailleurs laissé un souvenir fantastique. Il faut souligner que ce millésime est probablement le plus beau de la décennie passée, et vieillira extrêmement bien durant les années à venir.

Cuisine moléculaire et bulles de champagne

La simplicité ne fut pas vraiment le maître mot de la soirée, avec pas moins de 47 plats imaginés par Ferran Adrià, qui exigèrent 4 000 gestes de préparation (et une cinquantaine de petites mains pour les réaliser). Ferran Adrià est l’un des papes de la cuisine moléculaire, tout comme Pierre Gagnaire le chef triplement étoilé avec qui collabore notre Sommelier Patrick Borras. Le chef catalan est l’un des plus innovant de ces dernières années, imaginant sans cesse de nouvelles techniques culinaires. Parmi ces plats les plus célèbres, on peut citer les Olives sphériques, le Caviar d’huile d’olive au jus d’anchois, le Biscuit de gingembre et de kumquats cuit à l’azote liquide, ou les Moules sphériques au bacon.

Dom Pérignon, chantre de l’avant-garde

La rencontre entre le Chef d’El Bulli et Dom Pérignon fut réservée à une cinquantaines de convives, parmi lesquels une poignée de peoples (Marc Newson, Heather Graham, Ozwald Boateng, Rosamund Pike…) qui ont certainement dû se régaler même si je suis incapable de vous dire ce qu’ils ont dégusté (les photos de presse ne sont pas légendées…). Un dîner qui fut aussi l’occasion d’officialiser la participation de Dom Pérignon à la fondation de Ferran Adrià, ElBulli Foundation – Libertad para Crear (The Freedom to Create), dédiée à l’innovation culinaire et à l’art.