Accueil » Reportage » Le talentueux monsieur Tarlant

REPORTAGE

Le talentueux monsieur Tarlant

par | 9 Juil 2012 | 0 commentaires

Cela faisait quelques mois que je projetais de rendre visite à Mélanie et Benoît Tarlant, certainement les vignerons les plus connectés de Champagne et assurément pas les moins talentueux. Lundi dernier, au lendemain d’un Vinocamp auquel je n’ai pu assister mais qui s’est visiblement remarquablement déroulé, je suis allée rendre une petite visite à la maison Tarlant à Oeuilly.

 

Un terroir contrasté

 

Une découverte de la maison entamée par un petit tour mené tambour battant par Benoît Tarlant dans les vignes de la maison plantées à Oeuilly. Des vignes qui ne représentent qu’une partie du domaine puisque la maison possède aussi des pieds à Boursault, Saint Agnan et Celles-lès-Condé. Un domaine étendu et varié, avec des vignes poussant sur un sol crayeux quand d’autres poussent les pieds dans le sable.

 

3 cépages oubliés

 

Benoît Tarlant vinifie les vins de la maison depuis 1999 et c’est lui qui fut l’initiative de plusieurs évolutions sur le domaine et dans la gamme, il a notamment milité pour planter 3 cépages rares en Champagne : le Pinot Blanc, le Petit Meslier et l’Arbanne. Trois cépages blancs, qui ont de commun une acidité tranchante, mais aussi une culture pas toujours évidente. Benoît Tarlant a également introduit la viticulture raisonnée et une viticulture alternative sur le domaine avec le remplacement de certains traitements par des infusions de camomille, d’ortie ou de plantes reconnues pour leurs vertus traitantes. Une approche qui se fait par étape, par apprentissage, en appliquant un traitement ici, un autre là pour appliquer une méthodologie basée sur le test et l’apprentissage pour ne pas s’enfermer dans le conservatisme champenois sans pour autant perdre de vue l’héritage régionale de plusieurs siècle de culture de la vigne.

 

Le fût rien que le fût

 

C’est ensuite dans les caves que la visite s’est poursuivie, avec une omniprésence impressionnante du fût de chêne. Ici toutes les vignes sont vinifiées séparément, afin de préserver le style et le caractère de chaque terroir. Une vinification en barrique qui permet de donner de la profondeur, de la complexité et de la structure aux vins. Autre particularité du style Tarlant, un refus fort de la fermentation malolactique, qui n’est pas nécessaire selon Benoît Tarlant. Un choix fort quand on sait que les cuvées les plus importantes de la maison sont natures.

 

Le Brut Nature Tarlant, une signature

 

La gamme justement est construite autour d’un pilier fort et singulier : le Brut Nature. Sous l’impulsion de Benoît et Mélanie, cette cuvée de niche s’est retrouvé au centre de la démarche maison, jusqu’à en incarner la signature. Ce Brut Nature est un assemblage à part égale de Chardonnay, de Pinot Noir et de Pinot Meunier, un vin caractérisé par sa belle maturité et une trame fraiche et ample en bouche. Un très beau champagne d’apéritif. Le Rosé est dans la même veine, sans dosage, avec un nez plus fruité et une bouche concentrée, généreuse, avec des notes profondes et épicées. Délectable !

 

Les parcellaires Tarlant

 

Derrière ces deux piliers, se cachent ensuite une poignée de cuvées rares, pour certaines même des cuvées parcellaires, et notamment La Vigne d’Or, un 100% Pinot Meunier qui se distingue par sa touche exubérante et exotique, confortée et appuyée par des notes plus gourmandes et toastées. Une dégustation qui s’est poursuivie par La Vigne Royale, elle aussi une parcellaire, mais qui ne sera disponible qu’à la rentrée, et qui s’est achevé autour de la Cuvée Louis, le fleuron de la maison. Actuellement cette cuvée est un mariages des millésimes 1996, 1997 et 1998, rien que ça, mais la maison se réserve le droit de millésimer cette cuvée de temps en temps, ce qui devrait être le cas pour 2002. La Cuvée Louis est assise sur un assemblage à parité de Chardonnay et de Pinot Noir, des raisins venant d’une seule parcelle : Les Crayons. Une parcelle située sur le terroir d’Oeuilly et sur laquelle les vignes sont âgées de plus de 60 ans. C’est un vin au nez très généreux, puissant et intense, sur des notes épicées et gourmandes. Sur le palais, la maturité du vin s’affirme, à travers une belle vinosité et des arômes fruités et amples. Une cuvée qui s’apprécie pour elle-même bien entendu, mais qui trouvera je crois de belles résonances sur des plats de volaille noble ou de poissons en sauce.

 

l’art de la précision

 

C’est sur cette dégustation passionnante que la visite s’est achevée, les arômes de la Cuvée Louis s’étirant de longue minutes sur le palais, tout le long du retour à Paris.
Quelques jours plus tard, je croisais Patrick Borras, le Chef-Sommelier de Pierre Gagnaire, qui avait dégusté quelques jours plus tôt les cuvées natures Tarlant et la Cuvée Louis. Le constat fut unanime : nous tenons là de très belles cuvées, matures et complexes, à la précision remarquable.

Tarlant

Zéro

(Bouteille 75CL)

« Idéal à l'apéritif, excellent avec des huitres, un brut nature d'une grande finesse »

37,00 €

Tarlant

Rosé Zéro

(Bouteille 75CL)

« Un rosé non dosé à la robe corail, une bouche structurée et intense ideal au dessert »

43,00 €

Tarlant

Cuvée Louis

(Bouteille 75CL)

« Issu du lieu-dit Les Crayons, sa complexité et sa générosité en font un vin somptueux »

74,95 €

Contactez-nous

Conseils sur mesure
du lundi au vendredi

Livraison 24h

A partir de 7,99 € en France
et 12,99 € en Europe

Livraison en Relais Colis
offerte dès 180 €

Voir les frais de port

Paiement sécurisé

Carte Visa et MasterCard
Virement bancaire

NOUVEAU
Enregistrez votre carte bancaire
pour des achats en un clic !