Accueil » Actu » La Champagne en actu – avril 2019

ACTU

La Champagne en actu – avril 2019

par | 26 Avr 2019 | 0 commentaires

Cette semaine Plus de Bulles vous propose une petite rétrospective des temps forts qui ont récemment marqué la Champagne. C’est parti !

 

#1 – Avril ne tient qu’à un fil

Des sueurs froides et plusieurs nuits passées à veiller sur le vignoble. Régulièrement le gel de printemps donne du fil à retordre à nos vignerons et 2019 n’aura hélas pas échappé à cet épisode météorologique délicat.
Le weekend du 13 et 14 avril dernier, les températures auront quasiment avoisiné les -9°C. Si le spectacle offert par Dame Nature est toujours aussi majestueux, les vignerons ont dû cependant faire preuve de courage et de persévérance pour protéger leurs précieux bourgeons en train d’éclore. Certains, à l’instar du Champagne Domaine La Borderie dans la Côte des Bars, ont par exemple eu recours à l’aspersion, un procédé qui consiste à arroser les ceps avec de l’eau afin de créer un glaçon autour des bourgeons qui seront ainsi protégés du gel mortel…

Mais la douceur fût-elle à peine revenue que les vignerons doivent déjà repartir au combat pour cette fois engager une lutte sans merci contre les Boarmies, des chenilles à l’appétit vorace, qui se délectent des bourgeons à pointe verte. Ces ravageuses, officiellement identifiées depuis 1978 seulement, sont particulièrement difficiles à repérer car leur immobilité et leur couleur leur servent de camouflage et les faisant presque ressembler à des vrilles ou à des sarments d’entre-cœur oubliés en période de taille. Le Champagne Marc Billiard à Avenay Val d’Or a immortalisé l’instant sur son compte Instagram.

 

#2 – Au79 ou la ruée vers l’or

Chez Plus de Bulles, on adore évoquer la Champagne de Demain et les trésors d’audace déployés par les Maisons. Après la mythique Cuvée Sensorium, disponible en Mathusalems de porcelaine façonnés à la main par la Maison Edouard Brun, c’est cette fois le Champagne Leclerc-Briant qui frappe un grand coup en matière d’innovation.
Dès 2021, elle commercialisera en effet un précieux nectar issu de la vendange 2016 qui aura patiemment vieilli…dans une barrique en inox de 225 litres baptisée Goldorak dont les parois intérieures auront été revêtues d’une fine couche d’or 24 carats !

Le Domaine, qui est certifié bio depuis 2004 et biodynamie depuis 2008, cherche en effet à travailler ses vins en parfaite harmonie avec les lois cosmiques de l’univers. Selon Hervé Jestin, le Chef de Cave de la Maison, l’or dégage une résonance vibratoire très particulière qui vient interagir avec l’énergie du vin. Une expérience sensorielle prometteuse, presque OR-gasmique pour les afficionados de biodynamie et d’énergique, qui ne laissera personne indifférent.

 

#3 – Vign’Art – Place à l’Art dans le vignoble !

Depuis quelques temps, notre région, que l’on surnomme désormais la Belle Artistique, ne quitte plus son costume de scène. Après avoir empreint les rues de la ville, les parkings souterrains ou encore les chambres d’hôtel, l’Art s’invite désormais dans le vignoble à l’occasion de la première édition du festival contemporain et de land-art « Vign’Art ».

Du 15 mai au 15 septembre 2019, au Sud de la Montagne de Reims et de la Côte des Blancs, 14 artistes investiront le vignoble pour y exposer leurs œuvres. Une initiative artistique et oenotouristique prometteuse qui aurait surement plu à Pierre Cheval, notre « Monsieur Unesco » disparu en 2016, lui qui avait si savamment déclaré que l’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO ne devait pas être un aboutissement mais un point de départ.
Plus de détails par ici.

 

#4 –Pierre Laurent, l’Ange des Cathédrales

Vous ne le connaissez peut-être pas encore, mais Laurent Pierre est viticulteur à Saulchery (dans le sud de l’Aisne). Fervent protecteur de la nature et du patrimoine français, il a eu l’idée de s’associer à Yann Messence, un artiste laonnois, qui a fait le tour de France en 6 mois pour esquisser des croquis des 188 cathédrales que compte notre pays.

Ensemble, ils ont créé une collection de 3 capsules, à l’effigie des Cathédrales d’Amiens, Soissons et Laon, pour venir orner 3 des cuvées de la Maison. Une trilogie exclusive limitée à 1000 exemplaires, dont une partie de la vente sera reversée à la Fondation du Patrimoine de Stéphane Berne.

L’initiative, officiellement lancée le 28 mars dernier, a été renforcée ce 16 avril dernier sur les réseaux sociaux par cet homme de cœur discret suite à l’incendie ravageur de la Cathédrale Notre Dame de Paris. Une belle façon de faire un don pour contribuer à la reconstruction.

 

Crédits photo : Champagne Marc Billiard, Champagne Leguillette Romelot & Champagne Domaine La Borderie

Contactez-nous

Conseils sur mesure
du lundi au vendredi

Livraison 24h

A partir de 7,99 € en France
et 12,99 € en Europe

Livraison en Relais Colis
offerte dès 180 €

Voir les frais de port

Paiement sécurisé

Carte Visa et MasterCard
Virement bancaire

NOUVEAU
Enregistrez votre carte bancaire
pour des achats en un clic !